Comment j’exerce et pratique le Conseil en Image

By 8 avril 2018Philo, Tranche de vie

Puisque l’été arrive à grands pas, nous avons animé un atelier fin mars conjointement avec mon amie nutritionniste Cristina Moser : « Affiner ses formes par la nutrition et le relooking ».

Bien que je me considère faire du Conseil en Image et non du Relooking, j’avais décidé d’utiliser ce terme parce qu’il est plus connu. Souvent quand je me présente mon interlocuteur ne perçoit pas ce qu’est le conseil en image, alors que quand j’explique que je mélange des exercices de coaching avec des techniques de relooking, on imagine bien mieux comment je travaille. Pour faire court et que ce soit explicite, j’avais donc décidé d’utiliser le terme Relooking pour cet atelier partagé fin mars.

Le jour même, je me suis retrouvée devant des clientes qui avaient leur a priori sur ce métier : superficiel, sur-fait, cliché, sans aucune attention à la personne qui est conseillée ou à son mode de vie, le relooking a visiblement de plus en plus mauvaise presse. Et je comprends, l’idée qu’on se fait de ce métier est généralement lié à l’émission télévisée « Les reines du shopping ». Généralement les avis sont assez tranchés, on aime ou on n’aime pas, et la personnalité de Cristina Cordula ne plait pas non plus à tout le monde.

Pourtant… rendons à César ce qui lui appartient, les conseillères en image doivent à Cristina d’avoir fait connaître notre métier ! Oui, elle fait du Relooking plutôt que du Conseil en Image, oui ses conseils sont simplifiés et ne tiennent pas compte de la personnalité de la cliente. Mais ce n’est pas non plus ce qu’on attend d’elle : on lui demande d’animer une émission télévisée, pas de travailler dans un cabinet de Coaching en Image.

Le revers de la médaille est effectivement l’impression que certaines ont eues : une technique impersonnelle qui vise à faire rentrer les femmes (et leur corps) dans des standards morphologiques avec l’importance de s’habiller conformément aux dernières tendances, sans tenir compte de l’environnement familial/personnel/professionnel de la cliente pas plus que de ses contraintes financières ou du temps dont elle dispose le matin pour se préparer.

Or elle est bien là, la différence entre la Relookeuse et la Conseillère en Image. En fait on peut considérer le Conseil en Image à mi-chemin entre le Coaching et le Relooking. Sa philosophie est d’accompagner la personne là où elle se situe à un temps T pour l’aider à atteindre un objectif en lien avec son image. Et les outils du Relooking ne sont qu’une série d’outils parmi d’autres pour l’y aider.

Du coup la manière dont j’accompagne mes clientes, et qui me tient à cœur, est de travailler à la fois l’image de soi mais aussi la confiance en soi et l’estime de soi pour aider la cliente à aller vers un mieux-vivre et un mieux-être général. Par exemple, lors de la consultation morphologique ce n’est pas moi qui détermine les « défauts de la silhouette », c’est la cliente qui m’explique ce qu’elle aime ou non chez elle. Car nous avons tous des parties de notre corps que nous aimons moins (parfois même des complexes), et mon rôle est de lui fournir des outils pour mieux vivre avec.

D’autres clientes viennent plutôt avec l’objectif de redéfinir un style vestimentaire qui corresponde mieux à qui elles sont à une période spécifique de leur vie. En effet on ne s’habille pas de la même manière à 20 ans ou à 45 ans, on peut avoir envie de changer son style pour faire avancer sa carrière professionnelle ou après un événement fort de sa vie (un mariage, une naissance, une séparation, un déménagement, un changement de pays, un deuil, un divorce,…). L’objectif de notre style vestimentaire est bien de refléter notre personnalité autant que notre style de vie. Les vêtements ne sont pas là pour nous discréditer ou nous plomber le moral, ils sont là pour soutenir notre énergie naturelle et nos actions de la vie quotidienne.

Voilà en tout cas comment je considère le Conseil en Image et comment je le pratique avec mes clientes en séance individuelle. Car pour moi, cela n’aurait pas de sens d’imposer une liste de critères à respecter pour paraître « stylée » s’ils ne prennent pas en compte les habitudes de vie de la personne et ce qui est important pour elle 🙂

C’est donc dans cette même optique que je vais me former au Coaching dans les prochains mois: pour pouvoir proposer un travail encore plus en profondeur afin d’accompagner la cliente à réellement améliorer le regard qu’elle a d’elle-même et de son corps sur le long terme.

Qu’en pensez-vous? Est-ce que vous saisissez mieux la raison d’être de ce métier?

Sources et crédits: worldfreerun.com

Marie

Author Marie

More posts by Marie

Laisser un commentaire