L’image de soi quand on joue au mannequin

By 5 février 2016Beauté, Photo, Tranche de vie

Combien d’entre nous ont un jour rêvé de jouer les mannequins? Ne fût-ce qu’un court instant, ne fut-ce que pour une séance photo? Les futures mamans sont de plus en plus nombreuses à immortalisent leur grossesse sur papier glacé. Et ce n’est parfois qu’au moment même qu’on se rend compte à quel point il n’est pas si facile de jouer avec son image.

Bonjour à tous, me voici depuis mon canapé avec Bout’chou qui ronronne doucement contre moi. J’en profite donc pour vous partager une expérience que j’ai vécue il y a quelques semaines.

Souhaitant immortaliser la fin de ma grossesse, j’ai fait une séance photo à un mois du terme avec Natalia, une photographe professionnelle. Et j’ai eu la chance de très bien tomber! Natalia est une habituée des photos de mode, elle accorde une attention particulière à tous les petits détails qui mettent le corps en valeur ainsi qu’aux éventuelles zones sensibles de sa cliente.

Au bout de quelques douzaines de poses, j’avais compris ce qui était important dans ma posture: la position des épaules, des mains et des doigts, le fait d’avancer une jambe et de plier un genoux, de décoller un peu le haut du bras, d’avancer un peu le menton…

Mais contrairement à ce que je m’étais imaginé, et bien que j’étais ravie de jouer aux apprentis mannequins, la situation n’était pas du tout confortable au début. Car je me suis rendue compte qu’en photo on ne peut rien rattraper, effacer, réexpliquer, remontrer. Chaque photo est unique, ne fut-ce que parce que notre sourire a légèrement changé, notre posture légèrement bougé. Alors moi qui ait des zones sensibles, pour ne pas dire des complexes, pas si facile d’être face à l’objectif ! On se dévoile, on se montre comme on est, avec ses forces et ses faiblesses, ses atouts et ses zones sensibles.

Ce qui m’a donc le plus marqué dans cette expérience, c’est le besoin d’être en confiance avec le photographe. Au début je me sentais fragile, vulnérable. Jusqu’à ce que Natalia m’aide à me sentir complètement à l’aise. Et là, j’ai commencé à m’amuser… Jouer au modèle pendant une heure et demie… de face, de profil, de 3/4 ou assise en tailleur.

Ce fut donc un excellent exercice de confiance en soi ! Tout en étant très curieuse de savoir à quoi allaient ressembler les photos.

20161017_012309

Au final, je suis plus que ravie de l’expérience. En plus d’avoir passé un chouette moment, cette expérience m’a permis d’avoir un autre regard sur mon corps. Voilà pourquoi je souhaitais vous partager cette histoire.

Et pour l’anecdote… c’est la première fois que je partage des photos de moi sans crainte ! Quand je vous dis que gérer son image, c’est quelque chose de sensible…

NB: je serai en congé de maternité jusqu’à l’été. Profitez bien des douceurs printanières et au plaisir de vous retrouver !

Sources et crédits: Natalia a déménagé en Amérique latine, mais une de ses collègues a repris le flambeau sur Barcelone: www.babyfotobarcelona.com

Marie

Author Marie

More posts by Marie

Join the discussion 2 Comments

Laisser un commentaire